Nice Triathlon Club

Actualité

2-3-4 SEPT - UTCAM 2016

 Un sacré chantier que ces 140 km et presque 10000 d+... c'était l'objectif de l'année, et j'aurai jamais imaginé abandonner à 10 km de l'arrivée, mais mon genou en aura décidé autrement.

Vendredi 3 septembre 16h30 Aire st Michel : c'est le départ, avec mon copain Marc on est stressés mais contents d'y être enfin, ça fait super plaisir de voir les amis venus nous encourager!

Vendredi 3, 21 h : base de vie de Levens, déjà du retard sur mon timing prévisionnel (l'embouteillage monstre du début) mais quand même dans le top 5 femmes, la grosse chaleur m'a fatigué, je dévore un sandwich jambon-fromage, récupère les piles et la lampe de secours, et fini l'entracte, c'est parti pour le 1er gros morceau.

Samedi 4, 7h30 : Enfin Roquebilière ! Cette longue étape nocturne s'était fort bien passée jusqu'à la descente finale, un vrai cauchemar. On m'avait pourtant prévenu mais c'était bien pire que tout ce que j'imaginais, je me suis flinguée le genou. Je prends le temps de manger des pâtes, une soupe, la douche froide et changement intégral de fringues. Heureusement on repart ensemble avec Vincent P., ça fait bien de discuter, et la 3e fille, Laura, abandonne devant nous en me souhaitant gentiment bon courage après avoir vomi ses tripes, je pense à ce moment là que je serai sur le podium, même si je lâche rapidement le rythme soutenu du collègue.

Samedi 4, 20 h : Approche du Boréon, rien ne va plus, malgré le voltarène, le strap, et le codoliprane! Mon coach-suivi logistique  est monté me chercher, car depuis la Valette de Prals ou j'ai retrouvé brièvement Vincent qui avait fait une bonne pause coup de bambou, je ne peux plus du tout courir en descente. Pourtant, cette troisième étape était moins dure avec des descentes plus soft. Je me traîne en boitillant, je ne peux plus plier le genou droit. A la base de vie, le médecin diagnostique une TFL et m'envoie chez Aurélien, le kiné rigolo qui me triture le genou et la hanche pendant 20 minutes avec ses élèves -filles- qui gloussent à côté. Je repars en douce (et contre son avis) dès qu'il a un autre client. 

Dimanche 5, 6h30 du mat : la course va s'arrêter pour moi à la Colmiane. J'avais pourtant fait le plus dur après la descente de l'Archas, et l'ascencion bien folklo du Pépoiri où quasiment tous les traileurs voyaient des choses imaginaires dans la nuit (et un vrai lapin géant en peluche au sommet, sont cinglés ces bénévoles!!), mais après m'être fait doubler par Aurélia dans la descente, qui ne m'a pas reconnu tellement elle était dans les vapes, et en retrouvant mon JM tout stressé venu me chercher à 5h du mat pour faire avec moi les 4km de piste finale vers la Colmiane plus lentement qu'une limace endormie, j'ai lâché l'affaire.

Pour finir ce récit, petit coup de verre plutôt "à moitié plein" :

- j'ai fait quand même 130 bornes et des brouettes dont 60 blessée. C'était mon 1er ultra, et j'avais énormément d'inconnu sur la façon dont j'allais gérer. Rien ne remplace l'expérience sur ce type de course.
- mon copain d'entrainement, Mr Marc le warrior venu de l'Est, a fait la course de sa vie et terminé 4e. Trop contente pour lui après une saison mitigée.
- j'ai eu aucun problème alimentaire et même j'ai pu carrément me goinfrer de tout ce qui me faisait envie : la tomme, le saucisson, le cake au citron, les pâtes...
- j'ai été chouchouté par tous les bénévoles comme si j'étais une athlète de classe internationale, et le râleur avec qui je partage mes jours m'a suivi partout et m'a servi comme une princesse avec ordre de ne pas lever le c.. de ma chaise à tous les points d'assistance. 

Mais pour ternir un peu ce bilan, je suis quand même super triste d'avoir abandonné, et  un peu déçue du tracé du parcours, qui fait passer la majorité des coureurs de nuit aux endroits les plus jolis, et que je n'ai pas trouvé à la hauteur de la beauté des paysages du Mercantour (ça c'est la faute au Parc).

L'UTCAM je ne sais pas, mais je suis sure de reprendre un jour le départ d'un Ultra.

Et je remercie encore tous les amis du NTC qui m'ont encouragé et soutenu, ça a vraiment beaucoup compté pour moi.

Manue

 UTCAM depart40pc

Utelle changement batterie25pc

utelle25pc

10 JUILLET - Aquathlon de Saint Laurent du Var

Nous étions 13 à Auron (Cavigal Tri d'Auron - résultats) et nous sommes arrivés à 4 à l'Aquathlon de SLV... le wee-end ayant laissé beaucoup d'entre nous KO (trop de restos certainement :-)... Stef, Marianne, Didi et le grand retour d'Alexis.

Pour ma part, cela n'a pas été une grande partie de plaisir. Effectivement, la Bonette et le tri d'Auron avaient laissé des traces... La natation fut un peu longue mais la course à pied un vrai bonheur. A noter que Marianne fait 2ème de sa catégorie et que Mr Stef a été au top: Ça réussi l'IM ;-).

En tout cas, pour ma première participation, j'ai trouvé cette épreuve super-bien-organisée !
Dommage qu' il n'y avait pas plus de participants (il parait qu'il y avait un match de foot juste après :-)...

Didi

Résultats de l'Aquathlon

IMG 4661

Marianne et Didi avant le départ (avec les nouvelles trifonctions !!!)

 

6 AOUT - Trail de l'Energie

Bonjour à tous NTciens et NTciennes...

J'ai eu le plaisir de participer au trail de L'Energie à St Etienne de Tinnée le 6 Aout dernier (NDLR: Romain était le seul du club). Le parcours du trail me convenait avec ses 1400 m de dénivelé positif et 16 km au total.
J'ai pris le départ donc à 9h de la place du village avant de prendre les 8 premier km de montée. Arrivé en haut du chemin de l'énergie, les jambes étaient bonnes donc je me suis fait plaisir dans les 8 km qu'ils me restaient de descente. Je bouclais le trail en 2h30 et une belle 22ème place pour le peu de trail que je fais...
A bientôt

Romain Maurel # shonny le Kenyan

RomainTrailEnergie

3 JUILLET - Trail de Valberg

Super course sur le trail de Valberg ce we.

Prise d'émotion devant les paniers garnis du podium j'ai oublié de remercier l'organisation et Valberg pour leur invitation...Alors vraiment un grand merci : un parcours superbe, des bénévoles adorables, le contraste du ciel bleu, de la pélite rouge et du vert des prairies, un régal! 

Des bonnes sensations tout du long, j'ai adoré la montée qui tue du pont de la clue d'Amen à la baisse de barrot, qui a départagé les coureurs et m'a permis de prendre la 2e place derrière Amandine (trop forte, c'est très rare que je me prenne une rouste en montée !).  2e Femme, 12e au scratch et 6h02 de course, et  ravie.

Les classements : http://www.sportips.fr/resultats/2016VALBERG45KM.pdf

Manue

PS pour Stéphane : les traileusespinpins ça fait des heures d'endurance fondamentale hyper lentes à l'entrainement... Endurance fondamentale, tu sais cette allure que l'ironpinpin ne conçoit même pas car pour lui il y "à bloc" ou "à bloc"!!!

PS pour Manue : on est toujours le "à bloc" de quelqu'un d'autre. Moi-même, j'ai un dynastie complète d'escargots qui me vénèrent...

DSC09740

Manue à la sortie de l'autoroute des marmottes... Même les signaleurs n'étaient pas encore arrivés tellement elle file la gazelle...

podium

Et sur le podium... bon, là elle avait fini alors elle s'est arrêté un instant !