Nice Triathlon Club

Actualité

9 DEC - Téléthon à Falicon

Samedi c’était téléthon à Falicon avec la 2ème Mounta Cala. Tous mes copains étaient venus « allumer le feu » ou « vivre pour le meilleur » pour certains…il y avait « Laura » « Marie » »Gabrielle » « ma jolie Sarah » et « Joe »…ils avaient tous « l’envie ».  Il y avait aussi Seb, pour qui « noir c’est noir », mais que « je t’aime » mon Séb, et je te remercie  d’être venu.  Tout le monde s’échauffe et se présente pour la photo officielle, tous derrière les barreaux des barrières tel « Diego »….mais libres dans nos têtes… ce n’est pas « le pénitencier » mais  « Jesus est un hippie », alors soyons fous et amusons nous pour la bonne cause.

Départ donné sur  une phrase de Jean d’Ormesson « tachons de dépasser ce qui nous oppose et de multiplier ce qui nous unit »  et sur des tubes de notre Johnny national « l’envie » …j’adore, c’est « toute la musique que j’aime » puis je donne le départ 5’ minutes plus tard de la marche encore sur « l’envie »…je leur cris « je t’attends » à l’arrivée, « je serai là » pour vous les copains…4 tours pour les coureurs qui me crient à chaque tours qu’ils ont les jambes « aussi dur que du bois » ; malgré cela, ils sont tous de bonne humeur, et les bénévoles sur le parcours qui encouragent leur donnent  la force d’aller au bout.

Nous guettons les arrivées depuis le trottoir qui nous sert de « mirador », les premiers marcheurs arrivent, 3 femmes aux 3 premières places puis arrivent les premiers coureurs, quelques petites minutes après. Marcheurs et coureurs ont tous rallié l’arrivée, certains « seul » d’autres en petit groupe…mais « ça ne change pas un homme » et à tous  « je te promets » « de l’amour » , à l’heure du ravito, gentiment offert par mon copain David de monoprix, et des récompenses.

Même si la quantité n’était pas au rendez vous, il y avait la qualité et « ce que je sais » c’est « que je t’aime » les copains !!! Merci à tous d’être venu pour cette noble cause, qu’on soit d’accord ou pas avec la façon dont se font les recherches pour lutter contre cette maladie.

Je termine sur cette phrase de Jean d’Ormesson pleine d’espoir: « Ce qui éclaire l’existence, c’est l’espérance.”

Ludo

24993536 1726527377368254 6541066416028968488 n

DSC 2382 preview

2 JUIL - Half-IM Edinburgh, le roman photo de la course... par Cyrille

Vous les voyez les moutons sur l'eau?

1.png

Et mon bonnet rose collector?

2.png

Edinburgh dans le fond, mais en manches longues...

3.png

4.png

Première boucle. Je suis facile! 

Mais j'ai quand même oublié d'enlever un gant de vélo. C'est dire la fraîcheur du gazier...

5.png

Ouais facile j'vous dit

6.png

2è boucle, putain mais qu'est ce que je fous là

7.png

3è boucle sans doute, vu la gueule...

8.png

Putain et c'te co...biiiip...asse qui vient de me déposer...

9.png

Meeeeerde!!!! Raz le cul!!!

10.png

La fin

11.png

La fin de la fin!

12.png

Bizz

--

 

Bon ben, c'est pas si pire en fait :)

574 è / 1573 tous athlètes confondus
506 è / 1255 chez les hommes
85 è / 232 dans ma catégorie d'âge

Soit dans la bonne première moitié.

Nata raccourcie de moitié par l'organisation pour cause de météo peu favorable, très venteux, des moutons sur l'eau, du courant, la totale, mais avec Flowers of Scotland dans le rolling start à la Cornemuse s'il vous plait. J'en ai encore des fwouissons! Chrono à chier mais je vois pas comment faire mieux dans ces conditions.

Vélo archi venté, mais un plaisir des yeux et très bien balisé. Chapeau IM, ça douille mais c'est au cordeau. Pour les amoureux du plat / vallonné, c'est au top.

Pas très content de ma CAP mais trop naze par le vélo venteux et le manque de sommeil sans doute, et quelques souvenirs du DFU. La dernière des 3 boucles fut un enfer. 2h08 je suis déçu (moi vouloir moins de 2h) mais c'était très technique et pas plat pour deux ronds... Très bel endroit pour la CAP Arthur site.

Ambiance au top, les Ecossais sont adorables, weekend crevant (logistique contraignante) mais au top.

23 JUIL - "Mon IronMan" par Olivier

Il y a 1 an, j'étais sur cette plage, ce triste soir du 14 Juillet.

Alors ce matin au départ de l'ironman de Nice, au moment où l'on a chanté La Marseillaise, quelques larmes dans mes yeux, trop d'émotions d'être là, au départ, depuis le temps que j'en rêvais...

Mais là, ça va partir pour de vrai: je suis prêt mentalement, prêt à aller au bout en espérant que mon corps tienne bon. L'entraînement depuis le printemps a été un peu compliqué comme pour beaucoup, avec des hauts et des bas, petite blessure au mollet en Mai: pas trop sur que ça soit bon le jour J.

Allez c'est parti , je me sens bien en natation et je sors bien, c'est bon pour le moral. Je trouve sur mon vélo un autocollant d'encouragements du NTC, Merci !
Puis sur le vélo je me mets dans ma bulle sans trop regarder les autres, je trouve mon petit rythme, je me suis entraîné sur ces routes, par segments , ca m'aide bien pour savoir où je peux forcer ou pas. Parcours au top, toujours aussi beau, j'aime cette montée du col de l'Ecre, ambiance "Tour de France" à Gourdon, excellent !

Douleur au dos à mi-parcours mais "ça l'fait", je récupère de la gniac et je grimpe bien St Pons, suivi d'une descente canon à Bouyon où je récupère pas mal de places. À mon p'tit niveau, je suis content de mon vélo, j'attaque le marathon et ma souffrance va commencer...

Chaleur très intense sur la Prom' et passage sous les douches, à partir du 2ème tour, chaussures et chaussettes mouillées, voici les ampoules qui arrivent et là c'est moins marrant... Je fais ce que je peux avec des "hauts" et des "bas", les encouragements du public, de mon épouse et des gars du NTC qui me motivent bien...
Je fais un p'tit bout de route avec Sabine puis c'est Payam qui me dépasse à 1km de l'arrivée.

Puis ca y est: les derniers mètres, le public, l'ambiance, "you are an iroooonmaaaannn!" Wawwww quelle expérience, au mental, c'est vraiment un sentiment difficile à expliquer.
Merci à tout le NTC pour votre accueil et soutien. Un Merci aussi à tous les bénévoles dont ceux du NTC qui ont bossé dur pour le succès de cet événement.
A bientôt. NTC powaaah !!!  

Olivier

 

IMG 5783bis

IMG 7208

IMG 7212

IMG 7209

IMG 7210

IMG 7230

12 MAI - Test motorisation électrique pour mon wouélo

Grace à Mitch (Michel Priori d'AdventureWorks) j'ai pu tester une motorisation électrique à installer sur nos vélos: l'avantage, on change en 2 minutes la roue arrière et on passe de roue électrique à roue mécanique...

aw install

 

Le bonus: vous allez le voir sur les photos (ou ne pas le voir tellement c'est bien intégré) c'est que vous gardez vote vélo de route habituel et vous lui rajoutez "des Watts" (250W et quelques kilos de plus aussi: normal) mais cela reste votre vélo, un vélo de route qui ne dénote pas quand on sort en groupe.

aw moteur   aw batterie

Le moteur est dans l'axe/le moyeux de roue arrière: à peine visible, pas beaucoup plus gros que le pignon de 28 qui le cache...
La batterie: vous remplacez un bidon par celle belle gourde pleine de Watt au lieu d'eau pour une autonomie de plus de 2 heures, enfin selon l'assistance demandée. D'ailleurs pour régler l'assistance de 0 (roue libre et vous pédalez comme d'habitude avec un tout petit peu de surpoids) à 5 où la monté du col de Vence ressemble au col de Magnan (pour ceux qui connaissent la Promenade des Anglais) :-)

 

D'ailleurs, la batterie comporte une petite anse qui permet de passer un U dedans quand on attache le vélo: malin !

Si vous repasser en mécanique (au lieu d'électrique), il faut juste "tomber la roue arrière" puis enlever la batterie-bidon: le cablage + sélecteur de puissance au guidon qui doit peser 100g restent attaché par les rislan sur le cadre.
Enfin, voyez le détail ainsi que la tarification sur https://www.adventureworks.fr/

 

Pour quel public: bon, si techniquement j'ai été séduit par l'assistance qui se déclenche toute seule quand on pédate et s'arrête également quand la roue libre cliquette (ou qu'on met un petit coup de pédale en arrière, ça marche aussi), le choix des niveaux d'assistance, l'autonomie et la puissance, reste encore le prix.
Bon, à plus de 1000€ le bout, est-ce que ça vaut le coup par rapport à acheter unnouveau vélo électrique ?
Bein, si vous ne voulez pas dénoter en sortie-club et garder "votre wouélo à vous" c'est ça qu'il vous faut.
Enfin, c'est peut-être encore plus ce qu'il faut à un club cyclo ou tri en particulier pour:
- les convalescents...
- les éjectés du canapés qui reprennent le sport après quelques hectolitres d'affutage...
- des entraineurs qui roulent trop et veulent se préserver pour plusieurs séances...
- nos seniors qui veulent accompagner le groupe 1 (certains se reconnaitront...)
- nos débutants qui mettront de moins en moins d'assistance au fur et à mesure que leurs cuisses pousseront...

aw velo

Merci Michel pour cet essai: je braque une banque et je passe chez toi en prendre une palette pour le groupe 2 et 2bis du NTC.